Wait! Did you know you can use
SmartyDNS for free for 3 days?

Test our VPN and Smart DNS services

No credit card is required

Est-ce qu’un VPN ralentit la vitesse d’internet (Tout ce que vous devez savoir)

VPN performance

Les VPN sont vraiment géniaux – Ils vous aident à contourner les géoblocages, à cacher vos empreintes numériques et à sécuriser votre trafic et vos données. Mais est-ce qu’un VPN ralentit aussi la vitesse d’Internet ?

Beaucoup de gens nous ont posé cette question, nous avons donc décidé de créer ce guide pratique sur la vitesse VPN. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet :

“ Attendez – Les VPN n’augmentent pas la vitesse en ligne ? ”

Eh bien, un VPN n’est tout simplement pas un service qui augmente la vitesse de l’Internet. Ses principaux objectifs sont de cacher votre adresse IP et de crypter votre trafic internet.

Cela dit, vous pourriez obtenir de meilleures vitesses avec un VPN dans les situations suivantes :

Si votre FAI achemine mal votre trafic

Avant de commencer, nous devons préciser qu’il s’agit davantage d’une spéculation que d’un fait réel. Il ne faut donc pas s’attendre à ce qu’un VPN garantisse des vitesses rapides.

De ce fait, il se peut que votre fournisseur d’accès Internet vous fasse perdre de la vitesse en ligne parce qu’il n’achemine pas efficacement votre trafic. En gros, il utilise des méthodes qui prennent plus de temps pour tout traiter.

Comme un VPN dissimule l’origine et la destination de votre trafic et de vos données, il se peut, même si les chances sont minces, que votre FAI utilise une autre voie de communication, plus efficace.

Si votre fournisseur d’accès réduit votre bande passante

En termes simples, la limitation de bande passante se produit lorsque votre FAI décide que vous utilisez « trop de données » sur une activité en ligne spécifique (comme les jeux en ligne, les films en continu ou le téléchargement de fichiers), et décide de limiter votre bande passante, réduisant ainsi votre vitesse en ligne.

Les FAI peuvent le faire pour éviter la congestion du réseau, mais ils le font aussi pour réaliser un profit en poussant leurs utilisateurs à acheter un abonnement ou un forfait de données plus coûteux.

Eh bien, votre FAI peut facilement limiter votre bande passante parce qu’il peut voir votre trafic Internet, ce qui lui permet de savoir exactement à quels sites Web vous accédez, combien de temps vous passez sur eux et quelle quantité de données vous téléchargez.

Comme un VPN crypte tout votre trafic, votre FAI ne peut plus le suivre. Tout ce qu’ils verront, c’est du charabia, ils ne pourront donc pas réduire intentionnellement votre vitesse.

Alors, est-ce qu’un VPN ralentit la vitesse d’Internet ?

Cela dépend – c’est la meilleure réponse que vous pouvez obtenir. Il se peut que vous utilisiez un VPN et que vous ne remarquiez aucun changement dans les vitesses en ligne, ou que vous voyiez une baisse soudaine – petite ou grande.

Nous discuterons des principaux facteurs qui peuvent entraîner un VPN à ralentir votre vitesse. Mais avant cela, gardez une chose à l’esprit : il est généralement préférable de toujours s’attendre à des variations de vitesse lorsque vous utilisez un VPN.

Pourquoi l’utilisation d’un VPN ralentit les vitesses Internet

Voici les principales raisons pour lesquelles vous pourriez remarquer une diminution de la vitesse en ligne lorsque vous utilisez un service VPN :

Le cryptage est trop fort

L’un des rôles principaux du VPN est de sécuriser votre trafic en ligne, et il le fait avec un cryptage puissant. Cependant, si le cryptage est tout simplement « trop puissant », il commencera à réduire votre vitesse en ligne.

Cela ne se produit pas tout le temps – cela dépend vraiment de la vitesse à laquelle votre ordinateur peut traiter le cryptage et le décryptage. De plus, la perte de vitesse ne sera pas toujours trop importante ou perceptible.

Habituellement, vous risquez de rencontrer des problèmes si vous utilisez le protocole OpenVPN car c’est le plus gourmand en ressources. Les protocoles qui offrent les vitesses les plus décentes comprennent PPTP (pas une bonne option en raison de sa faible sécurité), L2TP/IPSec, SoftEther, et IKEv2.

Tests de vitesse de cryptage

Pour illustrer ce dont nous parlons, nous allons tester nos vitesses de connexion VPN avec deux protocoles différents – IKEv2 et OpenVPN.

Nous sommes basés en Roumanie, voici une capture d’écran de nos vitesses originales :

Vitesses d’origine, sans être connecté au VPN.

Nous nous connecterons au serveur VPN SmartyDNS de Nuremberg (Allemagne) en utilisant IKEv2, et voici à quoi ressemblent nos vitesses :

Connecté au serveur VPN de Nuremberg via IKEv2.

La vitesse de téléchargement n’a presque pas été affectée, elle n’a diminué que de 5%.

Maintenant, nous allons nous connecter au même serveur VPN en utilisant OpenVPN, et voici à quoi ressemblent nos vitesses de connexion :

Connecté au serveur VPN de Nuremberg via OpenVPN.

La vitesse de téléchargement a diminué de 17% par rapport à notre vitesse initiale et de 12% par rapport à notre connexion IKEv2. Pas de diminution significative, mais OpenVPN reste un protocole lourd.

La vitesse d’upload a diminué de 67% pour IKEv2 et de 71% pour OpenVPN, mais cela peut aussi être affecté par les limitations du serveur speedtest.net utilisé pour les tests.

Le serveur que vous utilisez est trop éloigné

La distance qui vous sépare d’un serveur VPN aura une influence sur le temps que mettront les paquets de données à se déplacer entre votre appareil et le serveur VPN auquel vous êtes connecté.

En général, la baisse de vitesse la plus perceptible se produit lorsque vous vous connectez à un serveur situé sur un autre continent.

Tests de vitesse de distance de serveur

Pour ce test, nous utiliserons un serveur éloigné, comme le serveur de Singapour et le protocole IKEv2 :

Connecté au serveur VPN de Singapour via IKEv2.

La différence parle d’elle-même. Les vitesses de téléchargement ont diminué de 36 %, et notre vitesse de téléchargement en amont est inférieure à 4 Mbps. De plus, on a une latence assez importante. 

Votre pare-feu se met en travers de votre chemin

Votre pare-feu ne posera problème que si quelqu’un l’a configuré spécifiquement pour interférer avec le trafic entrant et sortant d’un VPN. Ça, et si cela interfère aussi avec le CPU de votre ordinateur. 

Le serveur que vous utilisez a plafonné la bande passante

Si le fournisseur VPN a des plafonds de données, vous aurez évidemment à faire face à des vitesses lentes une fois que vous commencez à utiliser les serveurs pendant de longues périodes de temps. L’expérience sera similaire à celle de l’étranglement de la bande passante des FAI.

Le fournisseur a de mauvais algorithmes de routage

Si le fournisseur VPN n’optimise pas la manière dont il achemine le trafic utilisateur entre plusieurs serveurs VPN, votre vitesse en ligne en prendra un coup. Il en sera de même si le fournisseur a un mauvais routage des données entre les serveurs.

Vous utilisez le WiFi

Maintenant, cela ne veut pas dire que c’est clairement la cause qui contribue à réduire les vitesses, mais certains utilisateurs de VPN ont remarqué qu’ils obtenaient de meilleures vitesses s’ils se connectaient directement à leur routeur avec un câble LAN plutôt que de se connecter en WiFi pour accéder au Web.

Le serveur que vous utilisez ne peut pas traiter suffisamment d’utilisateurs

Si les serveurs du fournisseur ont une petite capacité de traitement des utilisateurs, les vitesses en ligne commenceront à diminuer dès qu’un trop grand nombre d’utilisateurs commenceront à se connecter à ces serveurs.

Cela n’a généralement rien à voir avec le nombre de serveurs, mais avec le matériel du serveur et la manière dont le fournisseur configure le logiciel VPN. Plus l’optimisation et le matériel sont performants, plus les serveurs sont performants lorsqu’il s’agit de traiter un grand nombre d’utilisateurs.

Les débits de votre FAI sont trop faibles

La vitesse d’une connexion VPN dépend de la vitesse de votre FAI d’origine. Donc, si vous avez à l’origine des vitesses Internet lentes, vos vitesses VPN ne seront pas meilleures. La seule solution serait de payer pour des vitesses en ligne plus rapides.

Votre CPU est trop faible

Si votre CPU est trop vieux ou trop faible, la vitesse de votre VPN peut ralentir un peu car il faut un certain temps au CPU pour gérer les processus de l’application VPN, ainsi que les étapes de cryptage et de décryptage du VPN.

Vous utilisez une double connexion VPN

Avec un double VPN, votre connexion passe par deux ou plusieurs serveurs. Comme les serveurs font rebondir votre trafic et cryptent et décryptent vos données plusieurs fois, il y a de grandes chances que votre vitesse en ligne soit plus faible.

Est-ce que les VPN ralentissent votre Internet ? Oui – Mais dans quelle mesure ?

C’est difficile à dire car la variation de vitesse est très fluctuante. En fonction de votre configuration, du protocole que vous utilisez et de l’emplacement du serveur, vous pouvez constater une baisse des vitesses de téléchargement en aval et en amont de seulement 10 à 20 % ou de 40 à 50 %.

Vous pouvez essayer d’utiliser des outils de test de vitesse en ligne pour voir à quel niveau un VPN ralentit les vitesses Internet :

Mais gardez à l’esprit que vos résultats peuvent changer car chaque outil utilise ses propres serveurs pour effectuer les tests.

Comment faire pour augmenter les vitesses VPN

Si vous avez des vitesses VPN lentes, nous avons de bonnes nouvelles – vous pouvez en fait tenter plusieurs choses pour les améliorer :

1. Changez les protocoles VPN

Au lieu d’utiliser un protocole VPN comme OpenVPN avec un cryptage fort et lourd, pensez à en utiliser un plus léger – comme IKEv2 ou SoftEther, par exemple. Les deux protocoles offrent un haut niveau de sécurité et sont très rapides.

Si vous insistez vraiment pour utiliser OpenVPN, passez au moins à UDP au lieu de TCP car c’est plus rapide.

Vous pouvez également essayer PPTP si vous voulez vraiment des vitesses rapides, mais ne perdez pas de vue que ce n’est pas vraiment sécurisé. La NSA a déjà piraté le trafic PPTP, et les cybercriminels pourraient facilement faire la même chose. Ainsi, vous ne profiterez d’aucune intimité lors de l’utilisation de PPTP.

2. Choisissez des serveurs proches de chez vous

La connexion à un serveur à l’autre bout du monde va certainement réduire votre vitesse. Donc, essayez si possible d’utiliser un serveur situé dans un pays proche de chez vous – idéalement un serveur qui est juste à côté de chez vous.

Si vous n’avez pas besoin de débloquer du contenu étranger, utilisez un serveur qui se trouve dans le même pays que vous – s’il y en a un, bien sûr.

Et si vous êtes aux États-Unis, connectez-vous à un serveur dans la même région. Par exemple, si vous êtes sur la côte Est, essayez d’utiliser un serveur VPN de cette région plutôt qu’un de la côte Ouest.

3. Vérifiez votre pare-feu

Si vous n’êtes pas le seul à utiliser votre ordinateur, assurez-vous que les autres utilisateurs n’ont pas configuré le pare-feu de l’OS pour interférer avec le trafic VPN.

Vous devez également vous assurer que votre logiciel antivirus/anti-malware n’interfère pas avec le trafic VPN.

4. Redémarrez votre modem/routeur

Parfois, il se peut que vous obteniez des vitesses Internet lentes parce que votre modem ou routeur souffre de fuites de mémoire. Cela affecte également la vitesse de votre connexion VPN.

La solution est simple : redémarrez simplement votre modem ou votre routeur. Ça devrait suffire pour réparer les fuites de mémoire.

5. Exécutez le VPN sur votre appareil, pas sur le routeur

Exécuter des connexions VPN sur votre routeur est très pratique, mais vous pourriez obtenir des vitesses plus lentes si vous utilisez le VPN sur le routeur plutôt que directement sur le périphérique.

Par exemple, vous êtes plus susceptible d’obtenir des vitesses rapides si vous utilisez le VPN directement sur votre périphérique iOS au lieu d’exécuter une connexion VPN via le routeur sur ledit périphérique.

Naturellement, si l’appareil que vous utilisez ne supporte pas les connexions VPN, il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire à part opter pour un routeur beaucoup plus puissant.

6. Désactivez les périphériques IoT que vous n’utilisez pas

Avez-vous vraiment besoin de garder connectés au web l’interrupteur d’éclairage, le réfrigérateur ou le grill intelligent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 – surtout lorsque vous avez besoin d’utiliser un VPN pour accéder en toute sécurité au contenu en ligne ?

Ces périphériques peuvent monopoliser une partie de la bande passante et de la mémoire de votre routeur, ce qui peut à son tour affecter la vitesse de votre connexion VPN.

7. Choisissez un fournisseur sans limite de bande passante

Il est évident qu’un serveur avec des limites de bande passante va fournir des vitesses plus lentes, alors assurez-vous que le fournisseur VPN que vous allez choisir n’a aucune limitation de bande passante

Habituellement, ce sont les fournisseurs de VPN gratuits qui imposent les limites de bande passante puisqu’ils ne peuvent se permettre d’offrir une bande passante illimitée. Vous avez également plus de chances d’obtenir du matériel serveur sous-équipé et mal configuré avec un fournisseur VPN gratuit.

8. Utilisez une connexion câblée

La connexion par WiFi est extrêmement pratique – il n’y a aucun doute là-dessus. Cependant, vous pourriez obtenir de meilleures vitesses si vous utilisez une connexion câblée directe sur votre appareil – en utilisant essentiellement un câble Ethernet pour connecter votre appareil à votre routeur.

9. Désactivez les programmes qui sont des gloutons de mémoire

Si vous avez un ordinateur ou un périphérique qui n’est pas très puissant (comme un processeur, un GPU ou une mémoire RAM insuffisante), il est préférable de désactiver tous les programmes qui pourraient consommer de la mémoire système lors de l’exécution d’une connexion VPN – comme les logiciels d’enregistrement, les applications de messagerie ou les jeux vidéo dont vous êtes adeptes.

De cette façon, votre ordinateur aura plus de mémoire système pour gérer tous les processus de votre VPN.

Besoin d’un fournisseur avec des vitesses VPN rapides et stables ?

Nous avons exactement le service dont vous avez besoin – une solution VPN qui offre des serveurs haute vitesse de 1 Gbps et une bande passante illimitée. Notre VPN est très convivial et est livré avec des applications qui fonctionnent sur plusieurs plates-formes.

De plus, nous offrons jusqu’à six protocoles VPN (PPTP, L2TP/IPSec, IKEv2, SSTP, SoftEther et OpenVPN), afin que vous puissiez ajuster vos connexions comme bon vous semble.

Oh, et nous offrons un essai gratuit de trois jours, afin que vous puissiez tester gratuitement notre service d’abord pour voir si vous obtenez une expérience en ligne décente et fluide. Vous n’avez pas besoin de partager les détails de votre carte de crédit avec nous, et vous avez accès à toutes les fonctionnalités.

De plus, nous offrons une garantie de remboursement de 30 jours – au cas où le service ne fonctionnerait pas comme annoncé.

Est-ce qu’un VPN ralentit la vitesse d’Internet ? En résumé

Eh bien, il existe de nombreux facteurs qui affectent votre vitesse VPN. L’emplacement du serveur VPN, le cryptage que vous utilisez, la qualité de vos vitesses d’origine, la puissance de votre CPU – tout cela (et plus encore) a une forte influence sur votre vitesse en ligne.

Bien sûr, un VPN peut vous aider à obtenir de meilleures vitesses si votre FAI limite votre bande passante ou mal acheminer votre trafic, mais vous risquez quand même de constater une diminution de la vitesse.

Alors, est-ce que l’utilisation d’un VPN ralentit votre Internet ? Oui, on dirait bien. Mais à quelle perte de vitesse faut-il s’attendre ?

C’est difficile à dire. Vous pouvez vous attendre à une perte de seulement quelques Mbps ou à une diminution de plus de 100 Mbps. Votre meilleur choix est d’utiliser un outil de test de vitesse pour voir comment fonctionne votre connexion Internet avec et sans VPN.

Heureusement, vous pouvez faire certaines choses pour améliorer votre vitesse VPN :

  • Choisissez un fournisseur VPN qui offre des vitesses élevées et une bande passante illimitée.
  • Utilisez un protocole VPN léger comme IKEv2, SoftEther et L2TP/IPSec.
  • Utilisez une connexion filaire au lieu du WiFi.
  • Arrêtez les programmes et les périphériques IoT qui consomment trop de mémoire système et de bande passante.
  • Redémarrez votre modem ou routeur. De plus, si vous exécutez le VPN sur un routeur, essayez de l’utiliser directement sur votre appareil. 
  • Assurez-vous que votre pare-feu et votre programme antivirus/anti-malware n’interfèrent pas avec le trafic VPN.
Posted by on
Get a VPN Service now!
Increase your online security and privacy.
Online privacy, security and freedom

Offre spéciale!

Obtenez SmartyDNS pour 2,33$/mois!

Économisez 70% maintenant