Wait! Did you know you can use
SmartyDNS for free for 3 days?

Test our VPN and Smart DNS services

No credit card is required

Comment masquer l’historique de navigation des services de FAI (5 méthodes)

How to Hide Browsing History from ISP

Vous pourriez penser que personne ne peut voir ce que vous faites sur le Web s’il n’est pas assis derrière vous, mais vous auriez tort. Votre FAI peut réellement voir chaque chose que vous faites en ligne parce qu’il suit votre trafic.

Pas de panique, nous allons vous montrer comment cacher facilement l’historique de navigation aux FAI.

Qu’est-ce que le traçage des FAI ?

En termes simples, le pistage des FAI est le fait que votre FAI surveille ce que vous faites sur Internet. Il analyse votre trafic en ligne pour voir comment vous passez votre temps sur le web.

Quelles données votre FAI recueille-t-il à votre sujet ?

Beaucoup d’informations, pour être honnête. Le type de données collectées par votre FAI peut varier en fonction de ses termes et conditions et des lois en vigueur dans votre pays. Voici tout de même un aperçu du type d’informations que votre FAI peut surveiller, analyser et stocker :

  • L’URL du site Web auquel vous accédez.
  • Les pages Web que vous visitez. 
  • Lorsque vous vous connectez ou vous déconnectez du Web.
  • Combien de temps vous passez sur un site Web ou une page Web spécifique.
  • Quels fichiers vous téléchargez.
  • Quelle quantité de données vous utilisez.
  • Votre historique de recherche et de navigation.
  • Toutes vos communications non cryptées.
  • Toute information que vous saisissez sur des sites Web non cryptés.

Pourquoi votre FAI surveille-t-il autant de données ?

Alors, c’est quoi le problème avec toute cette surveillance ? Pourquoi les FAI consacrent-ils tant d’efforts à la collecte et à l’analyse de tant d’informations sur vos habitudes de navigation en ligne ?

Eh bien, si vous n’étiez pas entièrement déterminé à apprendre comment empêcher votre FAI de vous suivre jusqu’à présent, vous le serez sûrement une fois que vous saurez pourquoi les FAI surveillent autant les données des utilisateurs. Sans plus tarder, voici les principales raisons de cette situation :

Pour les vendre à profit

Non, ce n’est pas un scénario farfelu et exagéré – c’est en train de se produire en ce moment. En 2018, la Chambre des représentants a voté aux États-Unis pour continuer à permettre aux fournisseurs de services Internet de recueillir des données sur les utilisateurs et de les vendre aux annonceurs.

Nous parlons de données comme l’information sur la santé, la géolocalisation, l’historique de navigation sur le Web, l’information financière, l’historique d’utilisation des applications, et bien plus encore. Les FAI gagnent beaucoup d’argent grâce à cette information. Après tout, le consommateur américain moyen pourrait gagner environ 240 $ par an s’il monétisait ses données personnelles, vous pouvez donc imaginer combien il est rentable pour les FAI de monétiser toutes les données de leurs utilisateurs.

Et avec ce genre d’information, les annonceurs peuvent facilement créer des profils de clients précis qui correspondent à vos habitudes en ligne. De cette façon, ils peuvent vous spammer avec des publicités « pertinentes » sur des choses qui pourraient vous intéresser (l’accent étant mis sur « pourraient »).

Nous n’avons pas besoin de vous dire à quel point ce genre de publicité peut être ennuyeux et intrusif. Sans compter que certains annonceurs pourraient même aller jusqu’à créer des profils ciblés pour les enfants. Ils savent à quel point les enfants peuvent être  » précieux « , car ils ont une grande influence sur les décisions d’achat du ménage.

“ D’accord, mais je ne vis pas aux États-Unis, donc ce n’est pas un problème pour moi. ”

Vous pensez peut-être que vous êtes tiré d’affaire, mais ce n’est pas vraiment le cas. Bien qu’il n’y ait pas d’affirmations exactes sur le fait que les FAI fassent quelque chose de similaire en dehors des États-Unis, dans quelle mesure pouvez-vous leur faire confiance ? Pouvez-vous honnêtement dire que les FAI non américains n’essaieraient pas de tirer profit d’offres douteuses avec des annonceurs. Le gouvernement n’aurait pas vraiment de raison de s’en soucier tant qu’il reçoit sa part.

De plus, considérez ceci – que se passe-t-il si vous devez un jour voyager aux États-Unis ? Le simple fait de passer une seule nuit dans un hôtel signifie qu’un FAI américain sera en mesure de suivre votre trafic Internet et de recueillir des données sensibles.

Pour surveiller le trafic de Torrenting

Le Torrenting est un sujet tabou dans de nombreux pays – à tel point que les personnes qui téléchargent les fichiers Torrent peuvent se retrouver en prison ou devoir payer d’énormes amendes. Dans les pays où la loi interdit le torrenting, les FAI doivent surveiller les utilisateurs qui pourraient utiliser leurs services pour télécharger des torrents. S’ils ignoraient ces utilisateurs, les agences de droits d’auteur pourraient facilement les poursuivre en justice. En outre, ils pourraient se retrouver avec de graves problèmes juridiques avec les autorités.

Pour éviter cela, les FAI prennent des mesures préventives, comme l’envoi d’avis de violation du droit d’auteur et de messages de menace aux utilisateurs qui échangent des fichiers, ou mettent fin directement à leur service.

Dans certains cas, les fournisseurs de services Internet peuvent même partager les renseignements personnels et les coordonnées d’un utilisateur avec une agence de droits d’auteur. Si cela devait vous arriver, vous pourriez finir par payer d’énormes amendes (jusqu’à 150 000 $ !) ou même purger une peine de prison.

Pour respecter les lois sur la conservation des données

La conservation des données est la manière dont les gouvernements, les entreprises et les FAI collectent, stockent et gèrent les données des utilisateurs. Dans de nombreux pays, la conservation des données est obligatoire, ce qui signifie que les FAI doivent conserver vos données – au moins pour une durée déterminée (par exemple un ou deux ans).

La conservation obligatoire des données peut aider en cas de perte ou d’atteinte à la protection des données et peut améliorer le service à la clientèle. Les autorités l’utilisent également dans les enquêtes criminelles et antiterroristes en obligeant légalement les fournisseurs de services Internet à transmettre les données des utilisateurs.

Mais cela peut aussi mettre en danger la vie privée de l’utilisateur en ligne moyen. Pour se conformer aux lois sur la conservation des données, votre FAI doit enregistrer et stocker beaucoup d’informations vous concernant. Et si le FAI en question devait subir un piratage ou une fuite de données, tous vos renseignements personnels pourraient se retrouver entre les mains de cybercriminels et – plus tard – être vendus sur le dark Web.

Pour faire respecter la censure

Même si un site Web ne restreint pas l’accès en fonction de la situation géographique, si un gouvernement a un problème avec lui, il peut facilement forcer tous les FAI du pays à le bloquer. Oui, cela signifie que vous pouvez vous réveiller sans avoir accès à votre site Web préféré pendant la nuit.

La Chine en est un très bon exemple : le gouvernement s’en prend à des tonnes de sites Web, et contraint la totalité des FAI du pays à les interdire. Malheureusement, ce n’est pas le seul pays qui le fait, donc vous devrez faire face à la censure des FAI au moins une fois dans votre vie – soit dans votre propre pays, soit lorsque vous voyagez à l’étranger.

Pour restreindre votre bande passante

Si vous n’êtes pas familier avec la limitation de la bande passante, c’est lorsque les FAI ralentissent intentionnellement la bande passante des utilisateurs, ce qui réduit leur vitesse. Ils prétendent normalement le faire pour éviter la congestion du réseau et pour réduire la quantité de données qu’ils doivent traiter. Ainsi, ils essaient essentiellement d’améliorer leurs services tout en n’ayant pas à dépenser trop d’argent pour de l’équipement coûteux.

Cependant, les FAI pourraient également limiter votre bande passante comme une tactique de vente agressive. Fondamentalement, en réduisant votre vitesse, ils tenteront de vous pousser à acheter des abonnements et des forfaits de données plus coûteux.

Le mode Incognito empêche-t-il le suivi des FAI ?

Beaucoup de gens semblent penser qu’ils peuvent bloquer le suivi des FAI s’ils passent simplement au mode Incognito de leur navigateur. Nous ne disons pas que le mode Incognito n’a pas ses avantages, mais il ne vous aidera pas à empêcher la surveillance des FAI.

Voici l’avantage du mode Incognito – son but principal est de cacher vos activités en ligne aux autres personnes qui utilisent le même appareil que vous. Il supprimera votre historique de navigation, supprimera les cookies de votre appareil et n’enregistrera pas les informations que vous saisissez dans les formulaires ou les champs de connexion.

Le mode Incognito ne cachera pas ce que vous faites sur Internet à votre FAI. N’importe qui pourra toujours voir votre adresse IP lorsque vous utilisez le mode Incognito, et il n’y a aucun cryptage qui sécurise votre trafic en ligne. Ainsi, votre FAI peut facilement voir quels sites Web vous accédez, quel contenu vous regardez et quels fichiers vous téléchargez même si vous utilisez le mode Incognito.

Est-ce que changer votre DNS empêche le traçage de votre FAI ?

Non, ça n’aide pas du tout. Ce n’est pas parce que vous utilisez un serveur DNS tiers au lieu du serveur DNS de votre FAI que votre FAI ne peut pas suivre votre trafic.

En gros, voici comment fonctionne le processus de connexion à un site Web avec le serveur DNS de votre FAI :

  • Vous tapez google.com dans votre navigateur.
  • Votre navigateur demande à votre FAI l’adresse IP de google.com.
  • Le FAI utilisera son serveur DNS pour trouver l’adresse IP de google.com.
  • Votre FAI se rend à cette adresse, et retourne le google.com comme vous l’avez demandé.

Si vous utilisez un serveur DNS tiers, voici comment se déroule le processus :

  • Vous tapez l’adresse URL de google.com.
  • Votre navigateur demande alors l’adresse IP au serveur DNS tiers.
  • Le serveur découvre quelle est l’adresse IP de google.com.
  • Le serveur indique alors à votre navigateur Web de demander cette adresse IP, et cette demande est transmise à votre FAI.
  • Votre FAI accède à l’adresse IP et renvoie la page Web de google.com.

Ainsi, même si vous changez votre DNS, votre FAI verra toujours à quel site Web vous accédez. De plus, un serveur DNS tiers n’utilise aucun cryptage, ce qui permet à votre FAI de surveiller facilement tout votre trafic.

Vous commencez à vous inquiéter ? Voici comment masquer l’historique de navigation des services FAI

Apprendre à cacher l’activité Internet aux FAI peut sembler difficile, mais ce ne l’est pas vraiment. En fait, vous disposez de cinq méthodes assez simples pour bloquer le suivi des FAI :

1. Utilisez une extension HTTPS pour votre navigateur

HTTPS (Protocole de transfert hypertexte sécurisé) est une couche de sécurité supplémentaire à HTTP (Protocole de transfert hypertexte), qui crypte vos communications avec un site Web. Cela signifie que personne ne parviendra à surveiller ce que vous faites sur un site Web crypté HTTPS. Malheureusement, tous les sites Web n’utilisent pas HTTPS, et ne s’appuient que sur HTTP qui n’est pas aussi sûr.

Heureusement, il existe une extension que vous pouvez utiliser (HTTPS Everywhere) pour forcer les sites Web HTTP à crypter les données que vous partagez avec eux avec HTTPS – tant qu’ils sont capables de le faire, bien sûr.

Cependant, ce n’est pas la meilleure manière de bloquer le suivi des FAI. Bien que votre FAI ne puisse pas voir ce que vous faites sur les sites Web cryptés HTTPS, il peut toujours voir à quel site Web vous vous connectez. Ainsi, il obtient encore des données qu’il peut vendre aux annonceurs.

Les FAI peuvent également utiliser cette information pour limiter votre bande passante. Bien qu’ils ne puissent pas voir ce que vous faites sur un site Web de streaming, par exemple, ils peuvent voir à quelle fréquence vous vous connectez à ce site.

En plus de cela, on ne peut pas non plus ignorer que HTTPS a aussi quelques failles de sécurité. HTTPS correspond à l’utilisation du protocole TLS (Transport Layer Security) pour sécuriser la communication entre votre appareil et un serveur Web.

Eh bien, le problème est que TLS est vulnérable à un nombre relativement important de cyberattaques si les précautions appropriées ne sont pas prises. Malheureusement, vous n’avez aucun contrôle sur cela – seul le propriétaire du site Web en a le contrôle. Et s’il fait une erreur, ce sont vos données personnelles qui sont affectées.

2. Utilisez Tor (Le routeur oignon)

Tor est un réseau anonyme que vous pouvez utiliser pour cacher votre adresse IP et crypter votre trafic Internet. Lorsque vous utilisez Tor, votre trafic et vos données passent par plusieurs relais. Vous pouvez donc l’utiliser pour bloquer le suivi des FAI.

Tor est libre d’utilisation, et a donc tout ce qu’il faut. Mais à part ça, le service a beaucoup d’inconvénients fâcheux :

  • Les gouvernements peuvent bloquer le réseau Tor. Voici comment la Chine a réussi à le faire.
  • Tor crypte uniquement le trafic que vous envoyez via le navigateur Tor. Si vous commencez à utiliser un autre appareil ou une autre application, votre FAI peut commencer à suivre votre trafic.
  • Les relais de sortie utilisent rarement le cryptage. Ainsi, lorsque votre trafic passe par le relais de sortie, le propriétaire du relais et son FAI peuvent le surveiller.
  • Vous obtenez des vitesses de connexion instables car il n’y a pas assez de relais (actuellement seulement 6000 à 7000) pour faire face au nombre total d’utilisateurs Tor (qui s’élève actuellement à presque trois millions). De plus, ce sont souvent les bénévoles qui font fonctionner les relais, de sorte qu’ils peuvent tomber en panne à des moments inattendus.
  • Les utilisateurs de Tor peuvent avoir du mal à accéder aux sites Web qui utilisent le logiciel de sécurité Cloudflare (environ 79.1 % de tous les sites web) parce que les utilisateurs de Cloudflare peuvent utiliser des pare-feux pour les bloquer.
  • Chaque fois que vous voulez accéder à un nouveau domaine, vous aurez à faire face à des captchas de sécurité. Il ne faut pas longtemps pour que ça devienne ennuyeux.

3. Utilisez un VPN (Réseau Privé Virtuel)

Un VPN est un service en ligne qui cache votre adresse IP, and crypte votre trafic en ligne, afin que votre FAI ne puisse pas voir ce que vous faites sur Internet. Le plus intéressant, c’est que vous pouvez configurer un VPN sur un routeur. De cette façon, tous les périphériques qui accèdent au Web via le routeur utiliseront des connexions VPN, de sorte que vous obtiendrez un trafic crypté, quel que soit le périphérique que vous utilisez.

Mais un VPN vous cache-t-il complètement de votre FAI ? Ou sera-t-il encore capable de voir certaines données ?

Eh bien, si le VPN utilise un cryptage fort, votre FAI parviendra quand même à voir certaines informations, mais cela ne lui sera d’aucune utilité. Ils verront essentiellement :

  • Que vous vous connectez à un serveur VPN (puisque l’ensemble de votre trafic sera crypté).
  • L’adresse IP du serveur VPN auquel vous vous connectez.
  • Combien de temps vous utilisez le serveur VPN.
  • Combien de données vous envoyez et recevez sur le serveur, mais pas quelles données.

Dans l’ensemble, lorsque vous vous connectez au Web avec un VPN, votre FAI ne verra que du charabia (chaînes aléatoires de lettres, chiffres et symboles) lorsqu’il surveillera votre trafic. 

3 Choses importantes à garder à l’esprit à propos des VPN

Bien qu’un VPN puisse bloquer le suivi des FAI de sorte qu’ils ne savent pas ce que vous faites sur le Web, vous devez choisir le bon fournisseur pour bénéficier de ce niveau de confidentialité. Voici quelques informations utiles pour vous aider à le faire :

  1. N’utilisez pas de VPN gratuits – Ils sont peut-être attrayants, mais n’en valent vraiment pas la peine. Si vous utilisez un VPN gratuit vous risquez de vous faire voler votre bande passante, d’infecter votre appareil avec des logiciels malveillants, et de vendre vos informations personnelles à des annonceurs. De plus, de nombreux VPN gratuits ne configurent pas correctement leur cryptage, de sorte que votre FAI peut encore réussir à surveiller vos habitudes en ligne.
  2. Accéder seulement à des protocoles VPN faibles est un problème majeur – Cela signifie que le fait de ne pouvoir utiliser que des protocoles comme PPTP et L2TP ne vous aidera pas à bloquer le suivi des FAI. Pour commencer, la NSA a déjà piraté le trafic PPTP. Enfin, L2TP n’offre pas de cryptage à lui seul. C’est pourquoi il est toujours jumelé à IPSec, bien que des rumeurs aient couru que la NSA avait également affaibli ce protocole.
  3. Assurez-vous que le fournisseur n’enregistre pas de données – Quel est l’intérêt d’utiliser un VPN pour bloquer le suivi des FAI lorsque le fournisseur enregistre vos données à la place ? Vérifiez toujours que le fournisseur que vous voulez utiliser offre une politique de non-conservation des données.

Besoin d’un VPN fiable et sécurisé ?

SmartyDNS est exactement ce dont vous avez besoin. Nous offrons un cryptage haut de gamme de qualité militaire qui empêchera votre FAI de voir ce que vous faites sur le Web.

Et nous offrons également l’accès à des protocoles hautement sécurisés comme SoftEther, IKEv2 et OpenVPN. Ça, sans compter que nous avons aussi une politique de non-conservation des données. De plus, notre service prend en charge le trafic Tor, et, nos serveurs servent également de serveurs proxy.

Et ne vous inquiétez pas – vous pouvez d’abord tester gratuitement SmartyDNS pendant trois jours. Aucune information de carte de crédit n’est nécessaire.

Oh, et nous vous couvrons aussi avec notre garantie de remboursement de 30 jours une fois que vous aurez choisi un forfait d’abonnement.

4. Utilisez un serveur proxy

Un proxy agit comme intermédiaire entre vous et Internet. Il reçoit vos demandes de connexion et les transmet au site Web auquel vous souhaitez accéder. Alternativement, si le proxy a le site Web sur son cache local, il vous le retournera sans avoir besoin de transférer vos demandes sur le Web.

La connexion à un serveur proxy remplacera votre adresse IP d’origine par l’adresse du serveur. Ainsi, votre FAI parviendra à voir que vous vous connectez au serveur, mais pas aux sites Web que vous visitez.

Mais voici le problème – de nombreux serveurs proxy n’utilisent pratiquement aucun cryptage. Non seulement le propriétaire du serveur parviendra à voir votre trafic, mais votre FAI et son FAI pourront également le faire. Malheureusement, cela signifie qu’ils peuvent voir le contenu auquel vous accédez et les fichiers que vous téléchargez.

Bien que vous puissiez utiliser un serveur proxy qui crypte les données, une bien meilleure option est d’utiliser un fournisseur VPN dont les serveurs servent aussi de serveurs proxy. De cette façon, vous avez accès aux fonctions de proxy tout en bénéficiant d’un cryptage VPN de premier ordre.

5. Passez à un autre FAI

Nous avons gardé ce conseil pour la fin car ce n’est pas le plus pratique ou le plus efficace. Il s’agit d’examiner les termes et conditions de votre FAI pour voir quel type de données il enregistre et ce qu’il en fait.

Si le contrat confirme qu’il enregistre et vend vos renseignements personnels, vous devriez essayer de trouver un fournisseur davantage axé sur la confidentialité. Prenez le temps de discuter avec leurs représentants de la clientèle et de passer en revue les contrats que vous allez signer pour vous assurer qu’ils respecteront votre vie privée.

Bien sûr, il va sans dire qu’il n’existe pas de FAI qui n’enregistre pas les données des utilisateurs.

Comment cacher l’historique de navigation des services FAI – Conclusion

Saviez-vous que votre FAI surveille ce que vous faites en ligne ?

Oui, il adore surveiller les sites Web que vous visitez, les fichiers que vous téléchargez, la quantité de données que vous utilisez et ce que vous tapez sur des sites Web non cryptés.

Pourquoi ? Parce qu’il veut vendre cette information aux annonceurs, voir si vous téléchargez des torrents, ou l’utiliser pour limiter votre bande passante. Il peut également devoir se conformer aux lois sur la conservation des données et à la censure du gouvernement.

Heureusement, vous n’avez pas besoin de faire beaucoup de choses pour apprendre à cacher l’historique de navigation aux FAI. Vous pouvez essayer d’utiliser des extensions HTTPS, des serveurs proxy, Tor, ou même passer à un autre FAI.

Mais la méthode la plus efficace est d’utiliser un service VPN car il cache votre adresse IP et crypte toutes vos connexions. Si votre FAI essaie de surveiller vos connexions, il ne verra que du charabia. La seule chose qu’il saura, c’est que vous utilisez un serveur VPN. C’est tout. Idéalement, vous devriez choisir un fournisseur qui offre des services VPN, dont les serveurs servent aussi de serveurs proxy, et qui supporte également le trafic Tor.

Posted by on
Get a VPN Service now!
Increase your online security and privacy.
Online privacy, security and freedom

Offre spéciale!

Obtenez SmartyDNS pour 2,33$/mois!

Économisez 70% maintenant